Description :

La plateforme régionale fournit l’architecture technique aux applications hébergées par le GCS Emosist. Afin d’améliorer la sécurité de la plateforme, il a été décidé de mettre en place un second datacenter répondant aux normes en vigueur qui offre toutes les garanties concernant le réseau électrique, la climatisation et la sécurité physique. Les baies louées par le GCS Emosist sont dans une suite privative cloisonnée, avec une double alimentation électrique et verrouillées par codes.

Les deux datacenter distants de moins d’un kilomètre sont reliés entre eux par deux fibres noires qui utilisent un parcours différents afin de palier à la coupure de l’une d’entre elle. Cette configuration permet d’apporter un plan de continuité d’activité (PCA) pour l’infrastructure virtualisée et une solution de Plan de reprise d’Activité (PRA) pour les applications hébergées sur des serveurs physiques.

Le débit entre les deux salles est de 40 Gbits/s et l’accès internet de la plateforme est de 200 Mbits/s. 38 téraoctets de stockage sont utilisés dans chaque salle pour l’environnement de virtualisation. Cet espace de stockage est répliqué et synchronisé entre les deux salles en temps réel afin de garantir un PCA de l’environnement virtuel.

 

En 2017, nous avons demandé le renouvellement de l’agrément d’hébergeur de données de santé pour les 3 prochaines années. Le dossier est en cours d'instruction auprès de l'ASIP.

 

Chiffres-clés :

2 Datacenters

348 serveurs

22 hyperviseurs

80 serveurs Windows

248 serveurs Linux

219 instances de bases de données

38 téraoctets de stockages dans chaque salle

130 utilisateurs simultanés sur le dossier PSI

60 utilisateurs simultanés sur le dossier DPIH

  

 

 

 

Aller au haut